Candidatures auditeurs libres

  

RECRUTEMENT DES AUDITEURS LIBRES D’AGRÉGATION

DU DÉPARTEMENT D’HISTOIRE EN 2017-2018

 

 

À NOTER :

• La préparation de l’agrégation d’histoire est une occupation à plein temps, que ses exigences rendent absolument incompatible avec la poursuite d’études parallèles ou l’exercice d’un emploi à temps partiel.

• La préparation commence dès l’été par un programme de lectures personnelles : le fait de prolonger les études de l’année précédente jusqu’à la session d’examens de septembre constitue donc un handicap que le département d’Histoire se réserve de prendre en compte dans l’examen de la candidature.

Le statut d’auditeur libre n’est accordé qu’une fois. Les auditeurs ne sont pas autorisés à reposer leur candidature, sauf dans deux cas :

  1. auditeurs qu’un accident de santé ou tout autre cas de force majeure indépendant de leur volonté, laissé à l’entière appréciation du département, aurait empêchés de tirer profit de l’année de préparation ;
  2. normaliens étudiants.

Dans les deux cas, le département d’Histoire se réserve de rejeter la nouvelle candidature s’il estime que l’auditeur ne s’est pas suffisamment investi dans sa première année de préparation.

 

 

POLITIQUE DE RECRUTEMENT :

S’il n’entend pas s’enfermer dans des règles de sélection rigides, le département d’Histoire apprécie plus particulièrement certains éléments dans l’examen des candidatures :

  1. une véritable licence, et non une équivalence ;
  2. une mention « Très bien » en master ;
  3. une solide formation en histoire (avec au moins de bonnes bases dans chacune des quatre périodes académiques) ET au moins les bases d’une formation en géographie ;
  4. l’expérience d’un concours de recrutement de l’enseignement secondaire (CAPES ou agrégation) ou d’un concours d’entrée à une grande école, jusqu’à la session 2017 incluse.

Ces conditions ne sont toutefois pas systématiquement exigées, en particulier dans deux cas :

  1. candidats déjà admissibles à l’agrégation ;
  2. normaliens étudiants, au vu de leur scolarité et sur avis de leur tuteur.