Usages publics du passé

, par Theis Valérie

Sabina Loriga (directrice d’études à l’EHESS), David Schreiber (professeur agrégé d’histoire à l’ENS), Gaetano Ciarcia (directeur de recherche à l’EHESS)

S1 et S2, 6 ECTS

Dans ce séminaire, qui croise histoire et anthropologie, nous allons nous intéresser à la notion d’empathie – en particulier à ses liens avec la notion d’identification entre les chercheurs et les sujets/contextes de leurs recherches – ainsi qu’à ses usages dans le débat intellectuel et dans l’espace public. Nombreux sont aujourd’hui les travaux en sciences sociales qui mettent en avant les qualités heuristiques de l’empathie. Une telle injonction semble prolonger à la fois la rhétorique ethnologique dite de « l’observation participante » et élargir les assises théoriques d’une « épistémologie située ».

En revenant sur l’histoire et les pratiques de l’empathie en tant que proposition méthodologique et mode d’engagement dans nos disciplines mais aussi sur les critiques que cette forme de connaissance soulève, nous essayerons de démêler ses différents motifs ou thèmes et de problématiser les diverses prises de positions qu’elle suscite.

Inscription pédagogique et renseignements : sabina.loriga@ehess.fr  ; david.schreiber@ens.psl.eu

Horaire et lieu : à l’EHESS, deux séances par mois à partir du mois de novembre, salle et horaire à préciser sur le site de l’EHESS à la rentrée.

Validation : travail écrit ou présentation orale dans le cadre du séminaire

Pour accéder à ce séminaire, les préinscriptions sont obligatoires. Pour vous préinscrire, il suffit de cliquer sur ce lien : 

https://framaforms.org/seminaire-usages-publics-du-passe-sabina-loriga-david-schreiber-olof-bortz-1629969599