Latin médiéval et renaissant pour les historiens

, par Theis Valérie

Benoît Grévin (CNRS-CRH) et Clémence Revest (CNRS-centre Roland Mousnier) 

S1et S2, 5 ECTS PAR SEMESTRE

Le séminaire est constitué de deux modules de dix séances chacune visant à approfondir la connaissance du latin pratiqué aux XIIe-XVe siècles par l’étude commentée de textes dans une optique interdisciplinaire (traductions, problèmes d’analyse linguistique et stylistique, aspects historiques, aspects rhétoriques), mais dans une perspective avant tout historique. L’alternance entre un semestre consacré à des formes d’écriture proprement médiévales, et un autre à des formes d’écriture renaissantes en partie néo-classiques donne une vue complémentaire sur les différentes pratiques du latin au bas Moyen Âge.

Les deux modules de dix séances peuvent être suivis ensemble ou séparément. Les enseignants assurent à la demande un suivi des problèmes de traduction et d’interprétation des sources latines utilisées par les étudiants dans leurs propres travaux.

Sous-cycle 1 (automne 2021). L’humanisme comme langage de gouvernement : les préambules de statuts dans l’Italie du Quattrocento (coordination C. Revest : première séance 24 septembre 2021)

Ce semestre sera consacré à l’étude d’une série de textes situés à la lisière entre rhétorique, droit et politique : les préambules de statuts (ces dispositions qui réglementaient le fonctionnement d’une commune, d’une corporation etc.) rédigés selon les nouveaux canons humanistes dans la première moitié du XVe siècle italien, à partir du préambule des statuts du parti guelfe par Leonardo Bruni (1420) et du préambule des statuts communaux de Vicence par Guarino Veronese (1425). Ce sera l’occasion de mettre en lumière une source documentaire relativement méconnue, qui ouvre une perspective significative sur l’usage de l’humanisme comme langage de gouvernement, dans une péninsule en proie à de profondes mutations politiques.

Sous-cycle 2 (hiver-début printemps 2022). Autour des lettres de Dante (III). Pour ou contre l’Empire au début du XIVe siècle (coordination B. Grévin, première séance 28 janvier 2022).

Ce semestre sera consacré à la correspondance de Dante, dont on terminera la présentation en l’élargissant à un ensemble de textes en rapport avec la pensée de l’Empire dans l’Italie des années 1310. On étudiera la première partie de la lettre XIII à Cangrande della Scala, dans la perspective des relations entre Dante et la politique pro-impériale des Scaligeri. On mettra en relation cette pensée pro-impériale de Dante avec un choix de documents contemporains : lettre de Francesco da Barberino dite de la « couronne impériale », lettres papales sur la descente en Italie du roi des Romains, lettres de la chancellerie des seigneurs de Vérone, avis contre l’élection d’un empereur allemand émanant de la cour de Naples. On reconstituera les cadres conceptuels d’un débat politique fondamental dans un Occident latin en pleine mutation.

 Vendredi 14h-16 heures

Salle d’histoire